Aumônerie de la communauté

Le révérend Philip Phillips a fondé la première aumônerie aéroportuaire canadienne à l'Aéroport international Pearson en 1978, en collaboration avec le FEBC. Il en a ensuite établi douze autres un peu partout au Canada. L'organisme Fellowship Chaplaincy Services a accordé aux pasteurs Tom Kartzmark et Larry McConnell tous les droits et privilèges des aumôniers et est donc responsable de ces derniers.

Association internationale des aumôniers de l'aviation civile

Aujourd'hui, il existe quelque 148 aumôneries aéroportuaires dans plus de 39 pays grâce au International Association of Civil Aviation Chaplains (Association internationale d'aumôniers de l'aviation civile)

La citation suivante de l'IACAC a été tirée du site Web.

(Traduction) « Les voyageurs qui attendaient leur vol pour amorcer ou poursuivre leur voyage de même que les employés aéroportuaires qui devaient travailler des journées et des nuits complètes n'avaient nulle part où aller pour prier, méditer ou obtenir des conseils. En 1994, Ed Hogg, un employé des lignes aériennes Eastern, fut le premier à se rendre compte du besoin de mettre en place une aumônerie aéroportuaire.

1. Un lieu toujours ouvert, qui soutient les nombreuses religions qui se confondent dans un aéroport gigantesque.

2. Un lieu situé à l'écart pour la prière et la méditation personnelle.

3. Un oasis de calme et de paix au milieu de l'agitation et la frénésie d'un aéroport.

4. Un aumônier à la disposition des personnes au bord du désespoir qui ont besoin d'encadrement et de counseling personnels.